Culture

Pomme : Plus qu’une chanteuse, une confidente

Publié le 6 avril 2023

Lundi 3 avril 2023, Paris, Olympia. 18h30, quand l’après-midi commence à s’enfuir, la file d’attente est déjà bien grande. Ils attendent tous que les portes de cette légendaire salle de spectacle s’ouvrent. 20h, le public s’impatiente, les sonos se mettent en marche et la soirée peut commencer. Immersion dans le monde envoûtant de Claire, alias Pomme.

Après une première partie pas vraiment convaincante, la fosse mythique de l’Olympia se met à vibrer, la salle s’assombrit, les cris résonnent et les gigantesques rideaux rouges s’ouvrent pour laisser place au magnifique décor de Pomme. Un mélange de ses inspirations et de ses rêves, le symbole de son dernier album, « une colline aux champignons » se dresse derrière elle. Ce sont plus de 70 champignons lumineux qui sont éparpillés aux quatre coins de la scène, et, au milieu du carré, un immense champignon de 2,50 mètres. Ensuite, la voix de Pomme vient rompre le silence de la grande salle, mais sur scène, seuls les musiciens sont visibles. Le public écoute alors le premier couplet du titre phare de l’album, « Nelly », sans même apercevoir la chanteuse. C’est au refrain que Pomme sort de sa cachette et apparaît sous les yeux émerveillés des spectateurs.

                                           

Posé dans son extravagant costume fait de noir et de blanc, elle débute son concert en reprenant les morceaux les plus connus de son dernier projet, « Consolation ». « Allô », « Dans mes rêves », ou encore « Jardin », toutes ces musiques racontent son enfance, ses envies et ses désillusions, elles lui permettent de tout extérioriser, et de dévoiler au passage une performance envoûtante. D’ailleurs, assez rare pour être notifié, Pomme faisait rire toute la salle lors de ces interventions entre les musiques, de quoi nous faire encore plus apprécier sa performance.

Pour faire plaisir à ses fans de la première heure, Pomme a clôturé son concert avec ses classiques sortis il y a plus de 5 ans. Le public a donc pu chanter en cœur « On brûlera », «  Soleil Soleil », et surtout « Ceux qui rêvent » qui s’est d’ailleurs soldé par une magnifique harmonie entre elle et son public.  

Il est évident que la musique de Pomme n’est pas faite pour s’ambiancer, la chanteuse qualifie elle-même son style de variante gothique et mélancolique. Mais ce qui fait le charme de son personnage est, sans aucun doute, la proximité avec ses auditeurs. Plus qu’un public, c’est pour elle « une famille qui l’aide à surmonter ses plus grandes difficultés ». Que ce soient ses textes ou sa voix, tout chez elle transpire la sincérité et elle peut, en quelques notes à peine, faire naître toutes sortes d’émotions.

Au fil des années, Pomme et son public ont su se trouver, elle a un style, un univers, ce n’est désormais plus une simple chanteuse, mais une artiste complète et comblée

Crédits photos: Tiziano Da Silva - Cyril Moreau / Bestimage

 

 

Par Nicolas Cecilon

Dernière modification le 07/04/2023 à 15h42

Partager Tweet

Commentaires

Aline G.

J’ai pu m’émerveiller moi aussi en écoutant Pomme en concert en mars, et quel plaisir de lire cet article et de se replonger quelques instants dans cette si douce ambiance <3

20 avril 2023 13h48

Votre adresse e-mail ne sera utilisée que pour vous demander des informations éventuelles concernant votre commentaire.

Cela peut vous intéresser

Image illustration Thomas Pesquet : Space blues, Covid-19 et légumes verts

Thomas Pesquet : Space blues, Covid-19 et légumes verts

Image illustration Pontu, le nouveau single de Nochka (spoiler : c'est fou)

Pontu, le nouveau single de Nochka (spoiler : c'est fou)

Image illustration La seconde édition du festival Pop&Psy : “L'inclusion, ce n'est pas inné, c'est un effort. Il ne suffit pas de le dire pour le faire.”

La seconde édition du festival Pop&Psy : “L'inclusion, ce n'est pas inné, c'est un effort. Il ne suffit pas de le dire pour le faire.”